Les Insultes À L'égard Des Arabes

6 Regarder « Pornography (2): Naked capitalism » , in The Economist, 26 septembre 2015. En outre, tout récemment, un concert du rappeur Booba a été nul à Lyon car des amas de la communauté arabe française - mécontents du fait que il emploie ce terme dans ses textes - ont saccagé le lieu du aubade. ABBOTT, James, « Booba à Lyon : échauffourées, dégâts et polémique en marge d'un concert » , in , 26 ventôse 2016.

La queue et l'argent sont le duo autres ingrédients qui pimentent le quotidien de tous ces Arabes (l'un des uniques Noirs du film n'a presque en aucun cas la parole et se contente d'être le larbin du caïd du quartier, Jalil). Les hommes aller sur le site parlent constamment de cul. Dans les termes les plus crus. Pour eux, ce sont toutes des « bitches ». Le plus respectueux envers les femelles est Arnaud, qui joue sans surprise le rôle du Blanc « policé ». Mais les femmes ne sont pas en reste. Comme toujours dans de pareils films, ce sont des « libyennes perverses », qui multiplient les procès-verbaux et parlent tout aussi crument que les garçons. Y compris devant les parents et l'imam, lorsque Sabrina déclare qu'elle « fait ce qu'elle veut de son cul ». Dans une autre scène, une de ces beurettes dira même utiliser des « préservatifs halal ». Les apparences sont sauves.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *